Le groupe « Indicateurs » de l’Action coordonnée 47 de l’ANRS a établi un rapport dressant un tableau de l’infection par le VIH en France entre 2013 et 2018, qui s’appuie sur l’ensemble des données issues des systèmes de surveillance, des enquêtes et des travaux de modélisation. Le rapport est paru le 8 juillet 2020 sur le site de l’ANRS.

L’épidémie de VIH a commencé à reculer en France à partir de 2018, mais cette tendance diffère entre les régions et les populations. L’épidémie se concentre en Île-de-France (40 % des nouveaux diagnostics en 2018) et dans deux populations : les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) (41,6 % des nouveaux diagnostics) et les populations nées à l’étranger, notamment les personnes hétérosexuelles nées en Afrique subsaharienne (32,5 %). Les femmes et les hommes hétérosexuels nés en France représentent, quant à eux, 14,2 % des nouveaux diagnostics en 2018.

PDF - 199.4 ko

Les auteurs soulignent les progrès encore trop lents des dernières années et la nécessité d’une action volontariste et puissante pour atteindre l’arrêt de la transmission du VIH d’ici 2030.

PDF - 1.9 Mo