La variole du singe, également appelée Monkeypox, est une maladie provoquée par un virus, le plus souvent transmis à l’homme dans les zones forestières d’Afrique du Centre et de l’Ouest par des rongeurs sauvages ou plus rarement des singes. Depuis mai 2022, des cas sont diagnostiqués en Europe chez des personnes qui n’ont pas séjourné en Afrique. Pour l’instant, hors d’Afrique, il n’y a pas eu de décès lié à cette maladie et peu de cas graves.
L’OMS a qualifié l’épidémie de Monkeypox d’urgence de portée internationale. En France, des moyens sanitaires et communautaires sont déployés pour faire face.

Le Monkeypox est une maladie infectieuse due à un orthopoxvirus qui se caractérise notamment par une éruption cutanée qui peut être isolée ou précédée ou accompagnée d’une fièvre ou de ganglions. Le virus Monkeypox peut être transmis par contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne malade, ainsi que par les gouttelettes (salive, éternuements, postillons…) et par contact indirect avec l’environnement du malade (literie, vêtements, vaisselles, linge de bain…). La maladie dure généralement de 2 à 3 semaines. A ce jour les cas signalés sont majoritairement bénins, aucun décès n’a été signalé.
Bulletin de Santé publique France - Cas de variole du singe : point de situation au 25 octobre 2022
Au 25 octobre 2022 à 12h00, 4 094 cas confirmés d’infection par le virus Monkeypox ont été recensés en France, soit 10 cas supplémentaires depuis le bilan du 18 octobre.
Sur notre territoire, les personnes les plus exposées au risque de contracter le monkeypox (variole du singe) peuvent dès maintenant bénéficier d’une vaccination préventive sur rendez-vous :
- CHU de la Guadeloupe - Hôpital de Jour du Service de Maladies Infectieuses et Tropicales (SMIT) - Hôpital Ricou Bat. B 2e étage. Vaccination tous les jeudis matins. Appeler au 05.90.89.16.53 pour prendre RDV
- CeGIDD du CH Louis Constant Fleming de St Martin - Appeler au 05.90.52.26.74 ou envoyer un mail au cegidd chez chsaintmartin.fr pour prendre RDV

Pour des informations, vous pouvez aussi contacter le CeGIDD du CHUG au 05.90.91.24.52 et le CeGIDD du CHBT au 05.90.80.54.90.


L’ARS Guadeloupe St Martin St Barth a réalisé des afiiches et flyers "locaux" afin d’informer la population sur la vaccination et les lieux de prise en charge.

Sous l’égide de l’ARS, les associations ont été réunies afin de bénéficier d’un temps de présentation autour de l’infection Monkeypox et de discussion autour de la mise en place d’actions d’"aller-vers" les populations les plus risques et les plus éloignées de la vaccination. Vous trouverez ci-dessous la présentation du Dr LAMAURY sur le Monkeypox ainsi que le guide "aller vers les populations à vacciner contre l’infection MKP".

PDF - 606.5 ko


PDF - 3.7 Mo
Nouvelle interview d’expert - Actions Traitements

Le Pr Jean-Daniel LELIÈVRE, chef de service à l’hôpital Henri Mondor (Créteil), répond à nos questions sur le Monkeypox et la variole du singe, qui sévissent depuis le printemps et concernent particulièrement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Nous en profitons pour insister sur la nécessité de se faire vacciner dès que possible, quand on est concerné.
Nous avons d’ailleurs créé un "pop-up" sur la page d’accueil de notre site internet. En cliquant dessus, vous accéder aux informations validées proposées par le site Sexo Safe.
Monkeypox et VIH : prise en charge et organisation au niveau régional et national
Dr Pascal PUGLIESE (Nice)


Alors que la variole du singe touche désormais quelque 17.000 personnes dans 74 pays, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché l’alerte maximale, ce samedi 23 juillet.
En France, 1 567 cas confirmés ont été recensés au 21 juillet 2022 à 12h00. (Bulletin santé Publique France - Variole du singe - 21/07/2022)
La variole du singe a été diagnostiquée chez une personne résidant en Guadeloupe. Il s’agit d’une personne de retour de l’Hexagone et contact d’un cas confirmé en Ile de France. Communiqué de presse de l’ARS Guadeloupe st Martin st Barth du 25 juillet 2022
PDF - 154.2 ko



Retrouvez laDéclaration du Directeur général de l’OMS concernant l’urgence de santé publique de portée internationale déclarée pour l’épidémie multipays ‎d’orthopoxvirose simienne (variole du singe) – 23 juillet 2022‎


« Monkeypox Info service » : Un dispositif d’écoute pour répondre aux questions des Français sur la variole du singe
Mercredi 13 juillet, un dispositif d’écoute est ouvert afin de répondre aux questions suscitées par la variole du singe. Subventionné par Santé publique France et portée par SIS Association (Sida Info service), « Monkeypox info service » est accessible tous les jours de 8h à 23h (heures de métropole), au numéro vert 0 801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonyme et confidentiel).
La variole du singe ou Monkeypox se diffuse dans le monde, touchant plus d’une cinquantaine de pays hors de la zone habituelle où elle circule. Cette maladie soulève de nombreuses questions auxquelles le dispositif « Monkeypox info service » permettra de répondre, sur la base des connaissances scientifiques actuelles.
Ce dispositif a en charge d’accompagner les messages de prévention et les mesures de protection, d’informer sur les symptômes, les traitements et la vaccination, de conseiller et d’orienter vers les dispositifs de prise en charge.
Les utilisateurs pourront y trouver l’écoute et les réponses à toutes les questions qu’ils se posent.
Plus d’informations en cliquant ICI
PDF - 142.5 ko
La vaccination préventive contre la variole du singe
Face à la diffusion du virus Monkeypox (variole du singe), la Haute Autorité de santé, saisie par la Direction générale de la santé a recommandé dans son avis du 7 juillet 2022 qu’une vaccination préventive soit proposée aux groupes les plus exposés au virus.
Concernant le déploiement de la vaccination, 20 048 doses de vaccin de 3ème génération ont été livrées par l’Agence aux territoires au 21/07/2022.
Depuis le 11 juillet 2022, en plus des personnes qui ont eu un contact à risque avec une personne malade, les personnes entrant dans les indications retenues par la HAS peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner sur l’ensemble du territoire :
- Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes rapportant des partenaires sexuels multiples.
- Les personnes trans rapportant des partenaires sexuels multiples.
- Les travailleurs-ses du sexe.
- Les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle.
La vaccination peut aussi être envisagée au cas par cas pour les professionnels de santé amenés à prendre en charge les personnes malades.

Plus d’informations
https://www.sexosafe.fr/Variole-du-singe
Site de Santé publique France