Actus phares : accès à la contraception gratuite pour les mineures de moins de 15 ans et point sur les données sur l’IVG (interruption volontaire de grossesse) avec des données sur DROM (départements et régions d’Outre Mer)


Dernière ligne droite pour candidater à notre diplôme universitaire PESH afin de devenir un(e) expert(e) en situation de handicap !
Personne experte en situation de handicap (PESH) :
Le diplôme PESH, élaboré avec des associations d’usagers a pour objectif d’améliorer le parcours social et professionnel des personnes en situation de handicap et de les former pour occuper des fonctions en qualité d’enseignant du diplôme PESH, de médiateur de santé, éducateur thérapeutique en santé, accompagnant tierce-personne ou bien encore toute mission en lien avec le handicap et ce, en vue de permettre aux participants d’augmenter leur autonomie et celles des personnes qu’ils vont accompagner dans le cadre de leurs futures missions.
Pour plus d’informations sur cette formation : ce LIEN
Notre DU PESH ouvre aussi ses premières candidatures en 2021 à l‘Université de médecine de Saint Étienne et de l‘île de la Réunion !

“Violences conjugales. Garantir la protection des femmes victimes et de leurs enfants tout au long de leur parcours” : le rapport de l’HCE
Le Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes vient de remettre un rapport à la Ministre déléguée auprès du Premier ministre, Elisabeth Moreno, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances. Dans ce document, l’HCE rappelle entre autres que “les victimes doivent être mises en sécurité sans délai et bénéficier de pratiques professionnelles protectrices. Le HCE alerte contre le danger d’ouvrir à la concurrence, sans garantie pour la protection effective des femmes victimes de violences, le numéro d’appel 3919, assuré depuis sa création par la Fédération nationale solidarité femmes. Les places d’hébergement dédiées aux femmes victimes et les places nouvelles annoncées doivent exclusivement être attribuées à des structures non mixtes, spécialisées et sécurisées, dotées de professionnel.les spécialement formé.es”
PDF - 2.2 Mo



Lutte contre les violences sexuelles à l’école et au lycée
Sur son site, le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse informe de l’importance de l’éducation à la sexualité dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Il indique que cette éducation doit faciliter la compréhension des notions de dignité, d’égalité et de respect mutuel, mais aussi aider aux prises de conscience que le sexisme conduit à des violences encore plus graves.

France : hausse des IVG !


Fin septembre, la DREES, le service statistique du ministère de la Santé a dévoilé les chiffres des interruptions volontaires de grossesse (IVG) en France : en 2019, le nombre d’IVG pratiqué est le plus haut depuis 1990 soit 232.200 IVG. Alors que l’IVG diminue depuis 10 ans chez les jeunes filles de 15-17 ans, elle est en forte hausse chez les 30-34 ans, les 20 à 29 ans restant les plus impliquées.
La Drees se penche également sur le taux de recours, soit le nombre moyen de femmes sur 1.000 qui ont recours à cette intervention. En hausse depuis 1995, il a été en 2019 de 15,6 pour les femmes âgées de 15 à 49 ans en France métropolitaine, et de 28,2 dans les départements et régions d’Outre-mer (DROM), en hausse de 0,6 et 0,4 point par rapport à 2018.
>> LIRE

La contraception est désormais gratuite pour les mineurs de moins de 15 ans.


La gratuité existait déjà pour les mineures de 15 à 17 ans, les plus jeunes y ont désormais droit elles aussi. Les mineures de moins de 15 ans n’auront désormais plus à s’acquitter du « ticket modérateur » pour les consultations en vue d’une contraception.
Les frais liés à la contraception des jeunes filles de moins de 15 ans seront désormais pris en charge à 100 % par l’ Assurance maladie, selon un décret publié jeudi. Une mesure inscrite dans le budget de la Sécu pour 2020.
Les mineures de moins de 15 ans n’auront désormais plus à s’acquitter du « ticket modérateur » pour les consultations de médecins ou sages-femmes, les examens biologiques, les médicaments et les dispositifs contraceptifs. Cette gratuité était déjà accordée depuis 2013 à leurs aînées de 15 à 17 ans, dont le taux de recours à l’IVG (interruption volontaire de grossesse) a nettement baissé depuis, passant de 9,5 à 6 pour 1.000 entre 2012 et 2018. Pour justifier l’extension aux moins de 15 ans, le gouvernement avait indiqué fin 2019 que « chaque année, près de 1.000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France » et que « parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG ».
>> LIRE

Stop à la sérophobie dans l’armée, la police et les pompiers !
Plusieurs associations se sont mobilisées pour dénoncer les discriminations à l’emploi en raison de la séropositivité de la personne. En effet, les personnes porteuses du VIH sont exclues du recrutement ou renvoyées si l’administration découvre leur statut sérologique. En 2006, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et le défenseur des droits avaient déjà alerté sur le caractère discriminatoire de ces règles.>> LIRE

Étude auprès des couples sérodifférents
L’un des constats les plus frappants dans cette étude australienne portant sur les couples sérodifférents est le contraste entre la façon de vivre avec le VIH à l’intérieur de leur foyer et à l’extérieur. En effet, grâce au traitement TAPS et à la charge virale indétectable les couples se sentent en sécurité dans leur vie intime. En revanche à l’extérieur, à cause de la stigmatisation, les participants craignent qu’elle affecte la vie de leur conjoint, et leur propre vie professionnelle ou familiale.

Prix Nobel de médecine : l’attrait pour l’hépatite C
Le Britannique Michael Houghton et les Américains Harvey Alter et Charles Rice distingués pour « la découverte du virus de l’hépatite C ». Chaque année, selon l’Organisation mondiale de la santé, l’hépatite C provoque 400 000 décès dans le monde et environ 71 millions d’individus sont atteints de cette infection virale. >>

Spot Longchamp : le site e-santé de Aides !
L’association de lutte contre le sida Aides vient de lancer son site innovant d’e-santé. En effet la plateforme Spot Longchamp propose d’alerter de manière anonyme ses partenaires sexuels en cas d’infection sexuellement transmissible (IST) positive grâce à l’envoi d’un SMS. L’association affirme que "Prévenir les personnes possiblement contaminées encourage les dépistages et les traitements précoces ce qui agit sur les dynamiques des épidémies". Le site offre aussi d’autres services tels que d’accompagnement sur la santé sexuelle, des conseils sur les pratiques sexuelles et la consommation de drogues, mais aussi des rappels pour des bilans de dépistages, de vaccination, et des réunions de groupe. >> LIRE
>> LIRE

Rouen : un lieu dédié aux personnes LGBT+
L’association Enipse (Équipe nationale d’intervention en prévention et santé) à Rouen conventionnée avec l’Agence régionale de santé (ARS) comme relais d’informations et acteur du dépistage offre tous les samedis dans ses locaux des permanences pour le public afin de dialoguer autour de la santé sexuelle, et d’effectuer un dépistage gratuit autour d’un café. >> LIRE


Le nouveau livre de la Chaire “Santé sexuelle POUR TOUS 2 - cycle de conférences 2018/2019” est disponible en ligne !
Ce deuxième tome de ’’Santé sexuelle pour tous’’, est le fruit des travaux effectués par la Chaire Unesco Santé sexuelle & Droits humains en 2018 et 2019 sur l’éducation complète à la sexualité qui inclut l’éthique, la spiritualité et leurs impacts sur la santé sexuelle. L’Amour et le désir ont été les premières portes d’entrée, gardant toujours à l’esprit les axes éducatifs pour les jeunes, la défense des droits sexuels et des valeurs qui les soutiennent. Le but de cet ouvrage est de proposer des facettes souvent peu abordées de la santé sexuelle, tant dans ses dimensions émancipatrices que dans sa modernité face à l’évolution des mentalités, sur le rôle de la spiritualité dans son sens le plus large. Il nous est apparu important de ne pas se focaliser sur telle ou telle religion ou engagement spirituel, mais plutôt d’engager une réflexion transversale sur les liens entre éducation, spiritualité et sexualité, quels que soient l’orientation sexuelle, l’âge ou les origines culturelles.
Pour commander : ICI

Fidélité et infidélité : le tout nouveau numéro de Sexualités humaines !
Plaisir divin …
Il s’agit d’une révolution dans le discours catholique. Le pape François, dans un livre d’entretiens paru en septembre en Italie, recadre le message chrétien sur la sexualité : ’’Le plaisir n’est ni catholique, ni chrétien, ni autre chose, il est tout simplement divin’’.
Plusieurs plans peuvent interroger les sexologues tant confrontés aux interdits ’’introjectés’’, c’est à dire à une morale non consciente qui influence la sexualité de leurs patients (tes). Cette ’’morale’’, qui prend le masque du négatif, du ’’mal’’, voire du dégoût et de la culpabilité, empoisonne très souvent l’édifice sexuel qui se construit alors sur des bases de rejet du corps, rejet des humeurs, des fluides, de l’excitation comme sensation douloureuse ou d’anesthésie mais aussi rejet du désir et de l’autre. Le discours du pape insiste sur « l’inhumanité » du plaisir grossier, vulgaire, il aurait pu ajouter, violent, intrusif, sans consentement… Mais c’est un pas… Le ’’ni autre chose’’, dont on ne sait pas d’ailleurs ce qu’il évoque, à part que ce ne serait pas une ’’chose’’, décale le plaisir sexuel du côté de la spiritualité… ce qui disons-le n’est pas donné à tout le monde ! Et quid de l’animalité dans la sexualité humaine… La ’’spiritualisation’’ de la sexualité et de ses liens avec l’amour reste la question centrale, ainsi que sa dimension sacrée sous-jacente… Le vécu d’une sexualité, épanouie serait-ce comme l’a dit un patient, ’’embellir les corps par l’amour’’ ?. Autant d’interrogations qui vont mettre aussi en perspective le thème du dossier de ce numéro sur Fidélité et infidélité…
Rédactrice en chef : Joëlle Mignot - Web : www.revue-sexualites-humaines.com

Livres : Pensées du corps et différences des sexes à l’époque moderne
Aux éditions ENS, la philosophe et maître de conférences à l’Université Jean Moulin à Lyon III, Marie-Frédérique Pellegrin a publié “Pensées du corps et différences des sexes à l’époque moderne”.
Résumé : Souvent éludée par l’histoire de la philosophie, la question philosophique et médicale de la différence des sexes est fondamentale à l’époque moderne (...). La confrontation de divers philosophes permet de comprendre comment se sont constituées des lignées théoriques sur sexe et genre qui sont toujours actuelles : celle de l’égalitarisme et celle d’un différencialisme qui peut être inégalitaire ou égalitaire.

Arte : Sperme la fertilité en déclin !
Sur Arte replay découvrez dans l’émission Xenius le reportage autour de la fertilité et de son déclin. En effet, dans les pays occidentaux, les nombre de spermatozoïdes chez les hommes est en forte baisse, soit 60 % en cinquante ans. Le reportage s’intéresse aux multiples facteurs de la fécondation et s’interroge sur les raisons de son déclin. >> VOIR

Nouveau podcast "#Excision : mobilisé·e·s pour l’abandon" !
A l’occasion de la #Journeeinternationaledesfilles, Equipop lance son nouveau podcast "#Excision : mobilisé·e·s pour l’abandon" ! afin de répondre aux questions que se posent des millions de femmes dans le monde sur l’excision, les accompagner, les aider et leur apporter des outils pour éradiquer cette pratique.
Le premier épisode avec @lamaisondfemmes et @womensafe_isg est disponible sur ce LIEN

Participez à l’une des formations continues de COM’Santé Sexuelle : pour découvrir toutes les informations des programmes - : CLIC

Voir et revoir : tous nos webinaires Intimus sur notre chaine Youtube : santé sexuelle pour tous ! - CLIC

Save the date : Le Congrès Francophone International de Hyères 2021 aura lieu les 4 et 5 Février sur le thème : Identités et transmissions : Enjeux cliniques des liens dans les couples, les familles, les groupes, les institutions… Retrouvez toutes les infos : https://congresdehyeres2021.blogspot.com

Revoir : Notre premier Webinaire en partenariat avec la Chaire Santé & Éducations : Adolescence et sexualité, parlons-en : clic