Promouvoir un dépistage VIH précoce, banalisé, généralisé et répété régulièrement

La semaine caribéenne de dépistage aura lieu sur nos territoires (Guadeloupe, ses îles et St Martin) du 17 au 23 juin 2019. Elle s’inscrit dans la stratégie mondiale de l’ONUSIDA 2016-2021 qui a pour objectif d’accélérer la riposte pour mettre fin à l’épidémie de sida en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030.
Comme chaque année, cette semaine caribéenne est l’occasion de communiquer sur les enjeux du dépistage des IST dont le VIH et des hépatites. En Guadeloupe, comme en Guyane, le taux des nouvelles infections par le VIH et le pourcentage de personnes qui ignorent leur infection sont plus élevés que dans toutes les régions de l’hexagone. On estime que près d’un tiers des personnes vivant avec le VIH en Guadeloupe ne sont pas diagnostiquées et ne savent pas qu’elles ont le VIH.

A l’occasion de la semaine caribéenne de dépistage, le COREVIH Guadeloupe St Martin St Barth invite la population à réaliser un ou des dépistages dans les différents lieux qui s’offrent à elle.
Il existe différentes manières de faire un dépistage du VIH :
• en laboratoire avec (ou sans) prescription de son médecin,
• dans un CEGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des IST, du VIH et des Hépatites)
• dans une des associations qui propose des TROD (test rapide d’orientation diagnostic pour le VIH et l’hépatite C), pour avoir un résultat en quelques minutes à partir d’une goutte de sang au bout du doigt,
• avec l’autotest VIH qui peut être acheté en pharmacie et, comme son nom l’indique, réalisé par soi-même.

PDF - 384 ko